Avatar

Par Mélinda, le
Histoires coquines

On y entre, on y reste quelques minutes …

Les ascenseurs sont des lieux de passage qu’on oublie très vite. Mais assez paradoxalement, il s’y passe beaucoup de choses … 😋

Nous sommes Karine et Fred 💑 (« Elleetlui312 » sur l’espace rencontres Owiii du Hot Club). Il était environ 4 h du matin lorsque nous sommes rentrés chez moi, après une nuit en club libertin où on a coquiné avec un autre couple.

On habite au 6ème étage et donc l’ascenseur s’impose.

La porte s’ouvre, nous entrons, nos corps se rapprochent…

Le contact, de ce peau contre peau, me fait frissonner et immédiatement, je perçois des chaleurs 🔥, un échauffement spécifiquement localisé. Sans hésitation aucune, j’ai encore envie de mon homme. Il le sent et y répond sans appréhension, il m’attire contre lui et m’embrasse. Son baiser est rempli de fougue, sa langue se mêle de suite à la mienne. Il me plaque contre le miroir, il quitte mes lèvres pour me lécher les tétons. Il revient vers ma bouche et pendant ce temps, je caresse sa queue par-dessus son pantalon.

Elle devient une fixation pour moi. J’ai envie de la toucher, de la voir, de me l’accaparer. Mes doigts ne restent pas inactifs, ils se faufilent à l’intérieur du caleçon. N’y résistant plus, ils se saisissent de son érection et dégagent ce qui me paraît existentiel sur le moment. Son sexe à l’air bien dur, comme je les aime …

Je m’accroupis, baisse son pantalon et fais jaillir sa bite hors de son caleçon. Sa queue, grosse telle une matraque, bande fort. La salive encombre de plus en plus ma cavité et l’envie charnelle de prendre sa bite en bouche est plus forte que ma patience. Je fais des va et vient, la lèche de part et d’autre sans oublier son gland tout gonflé. Tout en le suçant, j’en profite pour me masturber un peu et m’amuser avec mon clito.

J’aime sucer et cela se répercute sur ma dispense. Déjà bien ferme, ma participation buccale intensifie la rigidité de sa virilité et je ne peux contenir une clameur de satisfaction en croisant malicieuse, le regard de celui que j’ingurgite. Dans cette complicité, un coup de langue fringale sous le frein m’aromatise la bouche. Il vient de laisser échapper une goute onctueuse de liqueur séminale.

Le sucer m’excite terriblement. Il me relève, dégage mon string, je suis plaquée contre le miroir quand il me pénètre, sa queue rentre comme dans du beurre et on se dit « c’est bon de baiser de la sorte on se croirait dans un film porno ». J’essaye de retenir mes gémissements tellement intenses que je ne l’ai pas senti jouir en moi, je pars en vrille, je perds le fil, dans un tourbillon de sensations, de luxures et de jouissances.

Nous sommes rhabillés et l’ascenseur s’est remis en marche 10 minutes plus tard.

 

Karine et Fred.

🎁  Vous aussi…  Comme Karine et Fred, envoyez à melinda@owiii.fr votre récit, votre histoire coquine et gagnez un abonnement Premium, d’UN AN sur l’espace rencontres d’Owiii.

Chaque fin de mois, notre comité de lecture sélectionne une histoire qui sera publiée sur notre blog et son auteur se verra offrir ce magnifique cadeau ! 😍

Pour participer, c’est très simple : il vous suffit de nous envoyer vos textes et… photos à melinda@owiii.fr (en n’oubliant pas de mentionner votre pseudo) 👍.

Partager cet article sur :

Facebook Twitter